Récupérez votre eau de pluie autrement

Il faut entre 5000 euros et 8000 euros pour installer un dispositif de récupération d’eau de pluie accompagné d’une installation pour la filtration de celle-ci. Il va de soi que ce n’est pas donné à tout le monde. Mais, si vous souhaitez quand même faire des économies d’eau afin d’agir en faveur de la préservation de l’environnement malgré des moyens limités, il y a une solution assez rudimentaire, loin du confort à l’occidental. Ce sera un grand retour vers un mode de vie des siècles passés. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Une gouttière et une cuve

Investissez dans une cuve de 1000 litres. Placez-la à l’extérieur, dans votre jardin ou sur un balcon s’il est spacieux ou encore dans une pièce de la maison à condition qu’elle puisse être reliée à la gouttière. Cette dernière ne doit être ni en aluminium ni en cuivre : vous devez donc la changer si c’est le cas. Au passage, il est à remarquer que vous avez tout intérêt à inspecter régulièrement vos gouttières afin de vous assurer qu’il y a aucune présence de rouille dessus. La descente verticale de la gouttière, transportant l’eau pluviale doit finir dans votre cuve. A vous d’imaginer un système D pour assurer un excellent raccordement (voyez du côté des magasins de bricolage). Pensez préalablement à installer un système de filtration pour gouttières en PVC.

De l’eau de pluie et des seaux

Installez une vanne cuve 1000L pour vous permettre de récupérer l’eau stockée dans la cuve. Versez-la dans des seaux et des cuvettes puis procédez à sa purification. Utilisez un purificateur de voyage d’eau potable et, en fonction de sa destination, faites ensuite bouillir l’eau purifiée. Vous pouvez utiliser cette eau pour les toilettes au lieu d’actionner la chasse d’eau, pour la vaisselle, pour laver la voiture, la maison, et même, pour la lessive à la main. N’oubliez surtout pas, avant d’acheter votre cuve, d’aller à la mairie pour expliquer votre projet et connaître les éventuelles démarches administratives légales. Précisez bien à l’employé qui vous reçoit que cette eau ne sera pas utilisée pour faire la cuisine ni pour être bue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *