La pompe à chaleur : chauffer sa maison sans grandes dépenses énergétiques

Grâce à une pompe à chaleur, vous pouvez dire bye bye au mazout ! Vous tournerez également le dos aux radiateurs à gaz. Pour réchauffer toute la maison, la pompe à chaleur utilise de l’énergie qui provient d’éléments naturels et qui s’y trouvent sous forme de calories (c’est comme pour le corps humain : les calories lui fournissent de l’énergie). La source peut être la terre (fonctionnement géothermique). Mais, l’appareil peut également s’en procurer dans l’air. Ou encore c’est parfois dans l’eau qu’il retire de l’énergie.

Focus sur le système

  La pompe à chaleur améliore indéniablement les performances énergétiques d’une maison. Pourtant, sa composition est assez simple. Vous y trouverez un évaporateur qui se charge de la première étape du « travail ». Il contient du fluide frigorifique qui capte les calories. Puis, ce fluide frigorifique gorgé de calories (donc d’énergie) va se mettre à bouillir dans l’évaporateur. Une fois qu’il est en ébullition, de la vapeur se forme abondamment : cette vapeur passe dans le deuxième composant de la pompe à chaleur, c’est-à-dire, le compresseur. La deuxième étape est assurée par celui-ci. Il va « travailler » la vapeur pour obtenir une « version » haute pression. Cette dernière est expédiée vers le condenseur, troisième élément central de la pompe à chaleur. C’est de là que la chaleur est diffusée dans la maison. Le captable des calories se fait par électricité. Pour économiser davantage, il est possible d’assurer cette alimentation à travers l’électricité solaire.

Auto-alimentation et auto-enrichissement

C’est un des atouts de la pompe à chaleur. Une fois que le condenseur livre les calories à la maison, il ne lui reste plus qu’un liquide haute pression. Celui-ci passe alors dans un bac appelé « Détendeur » et se transforme en liquide basse pression qui, à son tour, va pénétrer dans l’évaporateur pour devenir un fluide frigorifique. La pompe à chaleur forme ainsi un authentique circuit, un système circulaire qui s’auto-entretient.

 

 

 

 

 

Critère de choix d’une pompe à chaleur

Globalement, le choix d’une pompe à chaleur n’est pas très problématique. Le dispositif a prouvé son efficacité même lors de températures extrêmement basses, y compris dans les pays où le froid est la norme climatique. De plus, les systèmes disponibles actuellement sur le marché tiennent compte davantage des impératifs écologiques. Au final, le seul critère de choix demeurerait le tarif et la qualité du service fourni par les industriels et leur réseau de revendeurs.

 

 

 

Coup d’oeil sur la typologie de pompe à chaleur

Ceci étant, il faut savoir qu’il existe plusieurs catégories de pompe à chaleur dont deux principales : les pompes à chaleur à eau (en utilisant une nappe phréatique par exemple), les pompes à chaleur au sol (on parle d’une chaleur géothermique). Le choix se fait donc principalement en fonction de la source de calories dont vous disposez sur votre propriété. Sachez que la pompe à chaleur ne fait pas que chauffer la maison. Elle peut être branchée au chauffe-eau de la salle de bain et dans la cuisine. Elle rend également inutile le recours à un chauffage d’appoint. Enfin, vous avez la pompe à chaleur à air qui retire les calories de l’air (principe de l’aérothermique), la pompe à chaleur air-eau et la pompe à chaleur au gaz naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *