Archives 2018

Médecine douce : une médecine écologique ?

Des petits maux du quotidien aux maladies chroniques, beaucoup recourent désormais à la médecine douce. Celle-ci peut intervenir en soins complémentaires à la médecine classique ou en soins exclusifs pour venir à bout d’une maladie. De nombreuses personnes font confiance à ces médecines dites alternatives pour la simple raison qu’elles exploitent la force de la nature pour guérir et ne font pas usage de ressources chimiques. Elles ne présentent donc quasiment pas d’effets secondaires pour le patient et sont plus respectueuses de l’environnement. Aussi, on peut parler de médecine écologique.


Vos vacances et l’écologie

Vous êtes plutôt écolo à votre avis, vous avez même entrepris des travaux d’isolation dans votre logement, vous apprenez à vos enfants à ne pas jeter leurs ordures n’importe où, vous mangez moins de viande rouge et de produits laitiers, etc. Bref, vous connaissez les bases et vous faites de votre mieux pour protéger l’environnement dans vos actions de tous les jours.


Comment purifier l’eau non pure ?

L’eau est essentielle à la vie, non seulement des humains, mais également des animaux et des plantes. Mais, il faut boire et utiliser uniquement de l’eau potable. Or, l’eau peut être contaminée par des impuretés ou des microbes. D’où l’importance d’utiliser un purificateur d’eau sous forme d’appareil ou de produit.


Toiture végétale : une technique architecturale au profit de l’écologie

La toiture végétale, également appelée toit vert, est une technique qui permet à la population urbaine d’être écoresponsable. En effet, elle permet de créer de l’espace vert sur des toits en terrasse ou légèrement en pente. Ce type d’emménagement permet tout particulièrement de restaurer la biodiversité dans le milieu urbain. Cette solution architecturale prodigue de nombreuses bonnes perspectives pour la préservation de l’environnement.